Le préfet visite l’entreprise LIA TECH à la Canourgue.

 
 
Le préfet visite l’entreprise LIA TECH à la Canourgue.

Accueilli par M. Etienne LANDART , président du groupe I TECH, Guillaume LAMBERT, préfet de la Lozère, a visité mardi 13 janvier, l’usine de fabrication électronique et de câblage électrique située à La Canourgue.

Il était accompagné de Laurie BERTIN de l’UT DIRECCTE Lozère, de Messieurs CHEBOUKI et SOULIER de Pôle Emploi, ainsi que de Brice FODDA, stagiaire de l’ENA.

Après une présentation et des échanges nourris sur l’entreprise, sa croissance et ses activités, la rencontre s’est poursuivie par une visite des ateliers et la présentation des salariés du site.

Fondée à la Canourgue en décembre 2004, l’entreprise LIA TECH fait partir du groupe I TECH qui emploie 344 personnes en France sur le site de La Canourgue (120 employés), mais aussi en Allemagne (60 employés) et au Maroc (140 employés)

En effet, Lia Tech Maroc voit le jour en 2008, puis en 2012 Lia Tech installe un bureau d’étude mécanique et électrique en Allemagne. En 2014, Lia Tech reprend l’activité de câblage de la société LUPUS Electro dont le personnel (9 personnes) est intégré aux équipes du site de la Canourgue.

La holding I Tech, qui regroupe ces trois sociétés, . Cette holding permet au groupe de bénéficier d’une structure financière et juridique dédiée au développement de l'activité de l'entreprise.

I Tech intervient aujourd’hui dans plusieurs secteurs, tels que l’Énergie, le Militaire, l’Aéronautique et le Ferroviaire.

Le chiffre d’affaires de Lia Tech s’élevait en 2012 à 19 millions d’euros. Plusieurs gros clients représentent des parts importantes de ce chiffre d’affaires qui se décomposent de la façon suivante : 50% pour un client dans le domaine du ferroviaire, 30% pour un client intervenant dans l’exploitation pétrolière, 7%, pour l’activité militaire, 5% pour un second client dans le ferroviaire et 8% pour d’autres clients du secteur aéronautique.

Le développement de LIA TECH est largement tourné vers l’international. En effet, l’évolution du chiffre d’affaires à l’export est passé de 5 % en 2012 à 35 % en 2014. En parallèle, le nombre de salariés du groupe a augmenté de 100 à 140 personnes de 2012 à 2014 (soit +40 %) montrant que la stratégie de d’internationalisation du groupe a été bénéfique à l’emploi.

D’autre part, l’entreprise bénéficie d’un crédit d’impôt compétitivité emploi (C.I.C.E.) à hauteur de 95 000 € en 2013, et 150 000 € en prévisionnel pour 2014. Les économies réalisées grâce au CICE ont eu un impact indéniable sur l’entreprise en termes d’investissement et de création d’emplois.

Retrouvez en cliquant ici le dossier de presse de l'entreprise.