Loi ALUR : La loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové

 
 

La loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové, la loi ALUR,du 24 mars 2014 vise à combattre la crise du logement, marquée depuis de nombreuses années par une forte augmentation des prix, une pénurie de logements et une baisse de pouvoir d'achat des ménages,et propose des mesures en matière d'urbanisme destinées à accroître l'offre de logement tout en freinant l'artificialisation des sols et en luttant contre l'étalement urbain.

Cette loi comporte trois volets concernant l'habitat et un quatrième relatif à l'urbanisme.

Sur ce point, la loi ALUR incite clairement les élus à engager une réflexion collective pour promouvoir un urbanisme durable et des projets de développement à la bonne échelle.

Ainsi le Schéma de Cohérence Territoriale, le SCoT, est renforcé dans son rôle intégrateur et garant de la cohérence des politiques publiques à l'échelle des grands bassins de vie.

De même le Plan Local d'Urbanisme, le PLU, a vocation à être étendu à l'échelle intercommunale, plus adaptée à la mise en œuvre des politiques d'aménagement avec une vision globale et durable et permettant le développement d'une solidarité territoriale à travers la planification partagée dans le cadre d'un PLU intercommunal.

Pour présenter le volet urbanisme de la loi ALUR et ses implications en Lozère, la DDT a organisé un forum de l'aménagement à la préfecture le 1 juillet 2014, puis une série de cinq réunions sur les secteurs de St Chély d'Apcher, Langogne , Florac, Mende et Marvejols entre le 19 septembre et le 17 octobre 2014, afin de la présenter plus en détail et répondre aux questions des élus.

Pour plus de renseignements, un site internet national dédié à la loi ALUR permet d'avoir accès à un certain nombre de fiches ainsi qu'à la brochure du ministère du logement et de l'égalité des territoires et de la ruralité diffusée lors des réunions de secteurs :

http://www.territoires.gouv.fr/spip.php?page=accueil-sous-site&site=432