Bilan du Plan Départemental d'Actions Sécurité Routière 2017

 
 
Bilan du  Plan Départemental d'Actions Sécurité Routière 2017

En Lozère l’élaboration du Document Général d’Orientations 2013-2017 (DGO) a permis d’identifier les enjeux prioritaires que sont les jeunes, les deux-roues motorisés, la vitesse et le comportement et le continuum éducatif.

L’objectif demeure toujours la réduction par deux du nombre de tués sur les routes de France d’ici 2020.

Le bilan annuel 2016 de l’accidentalité est le meilleure depuis 2009 (6 tués). Nous avons enregistré pour l’année 2016, 7 tués dans 59 accidents corporels et 73 blessés, pour 14 tués, 69 accidents corporels et 89 blessés en 2015.

La politique locale de sécurité routière est construite au vu de ces différents éléments. Sa traduction concrète est formalisée au travers du Plan Départemental d’Actions Sécurité Routière (PDASR). Ce plan décline un total de 37 actions qui ont été menées dans le département au cours de l’année, que l’on peut regrouper sur les enjeux du DGO :

  •  Les jeunes – 16 actions
  •  Les deux-roues motorisés – 6 actions
  •  La vitesse et le comportement – 11 actions
  • L’alcool – 3 actions

La DDT 48 anime le PDASR. Elle organise également quelques actions :

  • Piéton en milieu scolaire,
  •  Mini-relais moto (en partenariat avec la FFMC)
  • Sensibilisation à la sécurité routière :

Du 15 au 19 mai 2017, plus de 350 élèves encadrés par onze motards de la Compagnie Républicaine de Sécurité, ont fait l’apprentissage d’un deux roues motorisés. Plusieurs ateliers étaient proposés dont une partie théorique et une partie sur une motocyclette fixe posée sur des rouleaux. Puis, une fois équipés, les élèves ont pu s’initier à la conduite d’un 2RM grâce à des exercices de maniabilité sur motocyclette à vitesse ou scooter. Enfin, ils ont pu découvrir la voiture tonneau mise à disposition par la Prévention Routière, et travailler à l’évacuation rapide d’un bus.

 

Pour l’année 2017, 51 870 €uros ont été attribués et une enveloppe supplémentaire de 3 250 €uros a été obtenue.

Ces crédits ont été attribués de la manière suivante :

- 21 828 €uros Subventions aux partenaires

- 15 281 €uros Financements aux services de l’État

- 18 004 €uros Financements communications