Le Plan Départemental d'Actions Sécurité Routière 2016

 
 
Le Plan Départemental d'Actions Sécurité Routière 2016

En Lozère, l'élaboration du Document Général d'Orientations 2013-2017 (DGO) a permis de d'identifier les enjeux prioritaires que sont les jeunes, les deux-roues motorisés, l'alcool et les stupéfiants, la vitesse et le comportement et le continuum éducatif.

Parallèlement, les orientations nationales se déclinent au travers de 26 mesures répondant, pour chacune d’entre elles, à des causes d’accidents déjà identifiées et qui s’articulent autour de 4 axes :

  •  Sensibiliser, prévenir, former, 
  •  Protéger les plus vulnérables, 
  •  Lutter sans relâche contre les infractions graves, 
  •  Améliorer la sécurité des véhicules et des infrastructures. 

L'objectif demeure toujours la réduction par deux du nombre de tués sur les routes en France d’ici 2020.

Le bilan annuel 2015 de l'accidentalité lozérienne (avec 69 accidents corporels soit 17 de plus qu’en 2014 et 14 tués, soit 1 de moins qu’en 2014) met en évidence comme cause principale des accidents une vitesse inadaptée avec perte de contrôle (à l’origine de 52 % d'accidents et responsable de 10 tués).

La politique locale de sécurité routière est construite au vu de ces différents éléments. Sa traduction concrète est formalisée au travers du plan départemental d'actions sécurité routière (PDASR). Ce plan décline un total de 37 actions qui seront menées dans le département au cours de l'année à venir, que l'on peut regrouper sur les enjeux du DGO :

- jeunes 9 actions

- alcool et stupéfiants 5 actions

- vitesse et comportement 4 actions

- 2 roues motorisés 8 actions

- enjeu commun 3 actions

- continuum éducatif 8 actions

La DDT 48 contribue au PDASR, en organisant des actions sécurité routière, telle l’action « piéton en milieu scolaire »à destination des enfants des écoles primaires.

Cette action sensibilise les enfants au risque de la rue, en leur apprenant à mieux comprendre le fonctionnement de ce milieu et de ses différents acteurs. L'intervention se décompose en deux parties :

  •  Dans un premier temps, une partie théorique avec une projection de court-métrages sur lesquels les enfants sont appelés à réagir ;
  •  Puis dans un second temps, une partie pratique avec sortie à l'extérieur de l'école pour découvrir la rue et son fonctionnement.

Le but est d’aider les jeunes enfants à acquérir des savoir-faire, voire des savoir-être, dans la rue afin de préserver leur sécurité et celle des autres.

Cette action est pilotée par Serge Richard et co-animée par Aline Cladel et Henri Bessieres agents de la DDT 48.

Le calendrier prévisionnel est de 5 journées au printemps 2016, de mars à mai, dans les écoles de Saint Étienne Vallée Française, Florac, le Rozier, le Massegros et le Pont de Montvert.

Intervention du 14 avril 2016 à l’école élémentaire publique de Florac, avec la classe de CE1.