Bref historique et missions prioritaires

 
 

 

Façonnée par le calcaire, le schiste, le granit et le grès, la Lozère offre une variété de paysages exceptionnels, ponctués d’un patrimoine bâti riche et diversifié qui témoigne aujourd’hui de l’ancrage culturel des populations dans leurs territoires. L’équipe du STAP est présente au quotidien pour faire connaître au plus grand nombre les règles de « l’art de bâtir » :

 BREF HISTORIQUE

Loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques

Loi du 2 mai 1930 sur les sites et monuments historiquesles sites et monuments naturels

Loi du 23 février 1943 sur les abords des monuments historiques

Décret du 21 février 1946 instituant les Agences des Bâtiments de France

Décret du 3 février 1959 créant le ministère des affaires culturelles à l'instigation d'André Malraux

Loi du 4 août 1962 dite Malraux sur les secteurs sauvegardés

Loi du 3 janvier 1977 décrétant l’architecture d’intérêt public ; création des conseils de l’architecture et de l’environnement (C.A.U.E.)

Décret du 6 mars 1979 instituant les Services départementaux de l’architecture (SDA)

Loi de décentralisation du 7 janvier 1983 déclarant le territoire « patrimoine commun de la nation »

Premier janvier 1996 : Services départementaux de l’architecture et du patrimoine (SDAP) rattachés au ministère de la culture et de la communication

Décret du 10 juin 2010 : transformation des Services départementaux de l’Architecture et du Patrimoine en Unité Territoriale de la DRAC/Service Territorial de l'Architecture et du Patrimoine (STAP)

LES MISSIONS PRIORITAIRES DU STAP

L'équipe du STAP se mobilise quotidiennement et prioritairement :

. en assurant la maîtrise d'œuvre des travaux d'entretien sur les édifices classés au titre des Monuments Historiques

. en délivrant des avis sur tous les projets qui ont pour effet d'apporter des modifications dans les espaces protégés -bâtis ou naturels- avec l'ambition d'en maintenir, voire d'en améliorer la qualité

. en jouant un rôle de premier plan pour le conseil et la promotion d'une architecture et d'un urbanisme de qualité, notamment en faisant prendre en compte le contexte dans lequel les constructions doivent s'intégrer harmonieusement

. en développant des actions de sensibilisation par la publication « des cahiers du patrimoine lozérien » et par l'élaboration « d'expositions patrimoniales ».